À l’issue d’une course d’une trentaine d’heures dans un vent soutenu de 20 à 30 nœuds, les 16 Figaristes encore en course (cinq abandons) ont coupé la ligne samedi après-midi au large de Granville. Le skipper d’AGIR Recouvrement signe un bon retour en Figaro après une pause dans cette série de près d’une année. Bien dans le tempo dès le départ avec un passage en 4e position à la bouée de dégagement, Adrien s’est ensuite installé en tête vendredi en fin d’après-midi jusqu’au milieu de la nuit. Il a ensuite bataillé au coude à coude avec Charlie Dalin et Sébastien Simon qui ont réussi à prendre l’avantage au petit matin samedi. Une petite erreur de trajectoire et un problème technique ont handicapé Adrien qui termine 5e après avoir disputé ces 250 milles dans le trio de tête.

 
De retour à terre après une course très exigeante sportivement, Adrien Hardy revient sur la Solo Normandie : « Je suis content de cette première course, c’est une reprise prometteuse ! J’ai réussi de bonnes manœuvres, une navigation plutôt judicieuse et des placements conservateurs quand il le fallait. J’ai occupé le paquet de tête pendant toute la course, j’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai perdu ma première place à cause d’un contre-bord défavorable au passage d’une bouée, et surtout de mon ballast sous le vent qui s’est rempli à cause d’un tuyau qui s’est sectionné, j’ai transporté pendant quelques heures un bon volume d’eau sans le savoir… Dans les dernières heures de course, il m’a manqué un peu de vitesse au près par rapport à mes concurrents, il faut que je travaille un peu là-dessus. C’était une course d’endurance, engagée sur le plan physique, assez difficile en somme ! Il y avait 10 skippers qui naviguent très bien, le niveau est élevé et homogène ! Comme pour une étape de la Solitaire du Figaro, il faut réussir à gérer un ensemble de paramètres : veiller à la marche du bateau et avoir un œil de contrôle un peu partout, ne pas négliger la gestion du marin, difficile dans ces circonstances avec seulement 10 minutes de sommeil ! Cette semaine, je vais poursuivre les entrainements, notamment dans du vent fort. Je vais aussi faire un bon débriefing de la course et notamment analyser les traces. » La saison Figaro 2017 d’AGIR Recouvrement est d’ores et déjà bien lancée puisque l’on retrouvera Adrien au départ de la Solo Concarneau le 6 avril prochain puis le 24 avril pour la Solo Maître Coq !