À l’issue d’un parcours de 260 milles nautiques et deux jours de course, les 40 figaristes sont arrivés samedi après-midi aux Sables-d’Olonnes. Adrien termine 14e de cette dernière étape et 9e du général de la Solo Maître Coq. Un bilan global satisfaisant et encourageant malgré une déception sur le classement final.

« J’ai pris un départ moyen des Sables puis je choisis d’aller plutôt au large dans le groupe mené par Lunven pour finalement me raviser en me disant que nous étions peu nombreux et que c’était un peu risqué… je retourne donc à terre et finalement c’était au large qui fallait être ! Je suis alors autour de la 20e place. Malgré tout, je suis revenu près de l’ile de Normoutier puis lors de la remontée vers Belle-Ile où je suis alors 9e. La navigation était assez difficile avec des variations de vent et pas beaucoup d’opportunité pour revenir. Lors de la redescente du phare des Poulains j’avais une bonne vitesse sous spi, j’ai distancé Charlie Dalin et je suis revenue bord à bord avec Chabagny et Marchand puis le vent est tombé. J’ai choisi de rester au large en espérant garder plus de vent que les concurrents et me positionner pour le nouveau vent, mais ça n’a pas duré assez longtemps, je me suis arrêté plusieurs heures.
Mes objectifs ne sont pas atteints, je suis donc déçu du résultat. Le bilan global : une victoire sur une des quatre courses disputées et une bonne vitesse générale, plus régulière à toutes les allures, à l’aise en manœuvre, des bons positionnements côtiers, mais j’ai fait une erreur de stratégie sur la dernière ligne droite. A chaque fois, dans différentes circonstances, j’ai gagné mes duels au contact d’un adversaire, c’est une donnée importante qui résume plusieurs aspects : marquage, manœuvres, vitesse, lecture du plan d’eau, position d’attaquant, bon mental.
J’ai globalement pris des départs moyens, mais j’ai su bien revenir dans les premiers en partant du milieu de flotte. Il faut que je réussisse à additionner tous les bons points et à éviter les moins bons pour réussir une belle Solitaire ! On le voit, le jeu est ouvert : personne ne gagne toutes les courses et chaque favori a une phase ascendante et descendante. J’ai un bon moral et je suis confiant pour le mois de juin… »