Les 24 dernières heures ont été riches en rebondissements : sur un air d’accordéon, tantôt s’étirant brutalement dans un sens, tantôt se ramassant pour un nouveau départ, la flotte a connu d’étonnant yo-yo. Hier en début d’après-midi, le skipper d’AGIR RECOUVREMENT avait soigné sa trajectoire avant le passage de l’Occidentale de Sein, ce qui lui permettait de bien revenir dans le match et de passer cette marque de parcours en 6e position. Dans un vent distribué très aléatoirement et avec un courant contraire, la flotte se regroupait hier soir dans le chenal du Four. Légèrement plus à terre que plusieurs de ses concurrents, Adrien Hardy bénéficiait d’un petit souffle qui lui permettait de passer en 3e position. Mais après 48h de course, les écarts entre les 20 premiers sont de moins de 2 milles et tout reste à faire alors qu’il reste encore 360 milles à courir d’ici Dieppe. À 60 milles de Wolf Rock, le jeu des petits placements ne fait que commencer. Le vent d’ouest irrégulier fait varier la vitesse des bateaux de 2 à 6 nœuds. À l’approche de l’Angleterre, le vent pourrait fraichir et accélérer le rythme de progression.